Portrait CristinaFalconeCRISTIANA FALCONE SORRELL, Senior Adviser au Président Fondateur du Forum Economique Mondial.


Collectionne les portraits de leaders et les œuvres représentant des animaux. Avec un zeste d’humour.

Pourquoi collectionner & comment l’art nourrit votre vie professionnelle ?

« Je travaille avec des leaders et quand j’ai songé à commencer une collection, il m’a semblé logique de m’intéresser aux portraits de ces personnalités. Le premier que j’ai acheté, c’est Obama. J’ai aussi un tableau de Mao et Tchang Kaï Tchek qui boivent une bière taïwanaise. Un portrait de Berlusconi dont le visage est composé de corps de femmes nues. Un Ronald Reagan qui dévore des enfants. J’ai beaucoup de mal à trouver des femmes – je cherche une Dilma Rousseff par exemple… Quant aux animaux, cela a commencé avec un requin – les médias comparent souvent mon mari à cet animal. Puis une tortue et un faon de Federico Uribe. Pour moi, l’art est la seule manière d’avoir une réflexion libre sur le monde et ses problèmes. »

 Oeuvre choisie : « Gangstarat » de Bansky.

« La première œuvre de street art que j’ai acheté. Je l’ai placée dehors car sa nature même est d’être dans la rue. Auparavant, je pensais que les œuvres de ce genre appartenaient à tout le monde, je n’appréciais pas forcément leur commercialisation – cela me posait un problème de propriété intellectuelle. »

Premier choc artistique : La lumière sur le Forum romain, côté Aventin.

« J’ai grandi à Rome et depuis toute petite, quand je passe près du Forum, du côté de la colline de l’Aventin, la lumière qui éclaire cet ensemble, différente à chaque heure du jour, me donne une bonne énergie. Une énergie qui m’apaise. »

Première œuvre achetée : « Obama » de Zane Lewis.

« Un mois avant l’élection d’Obama en 2008, j’ai acheté ce tableau à New York, un portrait du candidat – c’est une série de douze portraits, avec Angelina Jolie, Brad Pitt, le Pape… Ce tableau a provoqué un mini scandale dans l’immeuble de Gramercy Park où j’habite quand lors d’une réception, les voisins ont tous défilé pour voir le tableau avec ce noir démocrate installé chez nous! J’ai acheté ce tableau 9 000 €, Obama est devenu Président des Etats-Unis, une fois, deux fois, et Prix Nobel de la paix… »

 Dernière œuvre achetée : « Gangstarat » de Bansky.

« Je cherchais à préparer un évènement de street art pour le dernier Burning Man, dans le désert au Nevada. En parallèle, une amie romaine m’a proposé, par le plus grand des hasards, des oeuvres de street art, et j’ai acheté cette stèle de Bansky. Un rat au pochoir sur un pilier de circulation. Il est dans mon jardin à Londres. »

Interview par Valéry De Buchet